L’Ours et le Roitelet

01/11/15

Spectacle-atelier d’ombres en direction de la petite enfance de 3 à 6 ans, proposé dans la continuité du dispositif EAC 2015 (DRAC – Communauté de communes Rhône-Helvie – Conseil Départemental Ardèche)
Publié par Grimm dès 1815, L’Ours et le Roitelet n’est pas un conte très connu, mais c’est un des plus spirituels, avec plusieurs niveaux de compréhension.
Il nous intéresse aussi parce qu’il fait partie des contes inspirés par l’ours, communs à toute l’Europe.
La proximité de la Caverne du Pont D’Arc, où rivalisent le souvenir des ours et des hommes, a stimulé notre volonté de revisiter la mémoire collective sur les aventures non pas archéologiques mais littéraires de l’ours, plus riches en anecdotes et en récits que la mystérieuse préhistoire.
Cette proposition s’ajoute à Peau d’Ours, crée en 2014, à destination d’enfants plus âgés (et toujours au répertoire).
Le spectacle
À la différence de Peau d’Ours, L’Ours et le Roitelet ne met en scène que des animaux… mais aux comportements plus qu’humains, puisqu’en son temps, la visée satirique de ce conte de Grimm n’échappa pas aux lecteurs, comme Les Fables de la Fontaine en leur temps.
Pour les enfants petits (3-4 ans) nous en garderons la bonne humeur, laissant aux enseignants et aux parents présents le soin de décryptages divers. Il semble que les situations évocatrices de la vie de famille (les petits roitelets refusent de manger pour obtenir ce qu’ils veulent…) n’échappera pas aux enfants plus âgés (5-7 ans)… ni à leurs parents !
Nous pensons qu’un spectacle s’adressant aux enfants doit divertir les adultes. En observant souvent les jeunes spectateurs, je dirais qu’ils s’amusent d’autant plus qu’ils perçoivent l’adhésion des accompagnateurs à leurs côtés…
Les ateliers ombres
La proposition d’atelier, qui peut suivre, permettra de prolonger de manière interactive le plaisir du spectacle d’ombres, en en expérimentant la magie.
Dans l’idéal, deux espaces sont requis :
1 – La salle de spectacle, où l’écran reste disponible.
Par petits groupes et tour à tour, on pourra manipuler d’abord des objets, puis des ombres et des dessins découpés (les animaux du conte, des humains), si l’âge et la capacité des enfants le permet.
2 – Dans un autre espace, un grand écran tendu devant un projecteur au sol retranscrira en ombres les mouvements de chaque enfant, occupé à manipuler un objet. Exemple : une longue corde, un parapluie, une canne, un chapeau, etc., où à se déplacer avec cet objet dans une humeur déjà théâtrale – vieillesse, ou accablement, joie et légèreté, curiosité et mystère, etc.
NB : le détail de ces expérimentations sera envisagé avec les enseignants.

 


Accueil Événement L’Ours et le Roitelet