Un lieu de création

Un lieu de création à l’Espace Aden au Teil, rue du Travail !

La Compagnie crée personnages, accessoires et décors dans trois ateliers :

  • chimie/modelage
  • construction bois/petit métal
  • couture

A cela s’ajoute un espace de documentation composé de textes de théâtre, revues et livres d’art.

Une salle équipée accueille répétitions et présentations publiques, avec une jauge de 80 places.

C’est donc un outil de travail rare en Europe, offrant les ressources d’ateliers de création plastique et d’atelier théâtre et parfaitement adapté à la spécificité de la création de spectacles de marionnettes.
Ce lieu permet aussi, autour du travail de création de la compagnie, d’organiser des rencontres avec le public du Teil et de son territoire (lectures, répétitions publiques), des manifestations culturelles (concerts, spectacles en partenariat avec des musiciens, travaux d’acteurs, stages et ateliers pédagogiques), des échanges avec l’étranger et l’accueil d’autres artistes ou compagnies en résidence.

Pour retracer l’histoire du Fust puis de la Compagnie Emilie Valantin et les situer depuis 1975, rien de mieux que la liste des principaux spectacles, avec auteurs, lieux de créations et circonstances de diffusions valorisantes, lesquelles induisent des tournées régionales et nationales régulières de même exigence artistique. Nos choix de départ, intuitifs en 1975, ont persisté malgré les modes culturelles et survivent aux lois de l’audimat. Voici le résumé de quelques convictions :

  • La marionnette est d’essence métaphysique. Elle exprime a priori, l’état piteux et/ou jubilatoire de l’homme (ou l’animal) confronté au réel.
  • La marionnette n’est pas pour les enfants. Quoique…
  • Les matériaux qui la composent sont en eux-mêmes porteurs de sens : lisses, rugueux, translucides, imprimés (papier journal), rustiques (kraft), etc…
  • Nos marionnettes sont modestement figuratives. Notre travail est “contemporain” surtout par la scénographie.
  • Un marionnettiste a d’abord des problèmes techniques, secondairement des états d’âmes artistiques – bien que chaque texte ou sujet ait fait l’objet au préalable d’une recherche de style et d’une remise en cause de sa nécessité.

En l’état actuel des choses, l’urgent n’est pas de faire “rêver” mais de faire réfléchir. Toute “poésie” émanant de notre travail serait indépendante de notre volonté.

Accueil Un lieu de création