La marionnette en détail

Du 17 au 28 août 2015 – Stage conventionné AFDAS.

 

L’atelier et le plateau : deux occasions d’être précis pour le marionnettiste

Cette proposition pluridisciplinaire est nécessaire pour progresser dans notre pratique artistique, et cette année, notre objectif sera de gagner en précision sur la réalisation de mains et de visages. Nous proposerons des techniques susceptibles d’être pratiquées de façon autonome par les stagiaires, tout en poursuivant nos encouragements à améliorer les esthétiques des marionnettes par un travail exigeant, et des plongées dans l’Histoire de l’Art. Les visages et les mains feront l’objet d’une construction simple, de façon à être utilisées dans la deuxième partie du stage.

Pour l’interprétation, nous aborderons deux tonalités : “le gentil, le naïf, l’étonné” (texte à envisager : Le Syndicat des pauvres types de Eric Faye) si périlleux à gérer en marionnettes, et le “tragique violent” avec des textes de Ravenhill, par exemple.

La répartition indiquée dans le programme permet de donner un cadre stable à la formation, tout en gardant quelques souplesses lorsqu’un stagiaire désirera approfondir un exercice d’interprétation ou recommencer une forme insatisfaisante à l’atelier avec plus de temps. Le programme ci-dessous équilibre le stage entre heures d’atelier et heures de plateau, mais le choix personnel peut modifier cette répartition à partir du jeudi 20 août.

 

Informations générales

Public concerné

Cette formation est destinée aux professionnels du spectacle vivant : marionnettistes, comédiens, danseurs, et à tout praticien de la scène, soucieux de préciser et d’améliorer leur maitrise de la construction et de l’interprétation.

Pré-requis : Avoir une pratique de la scène et/ou de l’atelier d’accessoires, de costumes ou de marionnettes.

Dates : Du lundi 17 au vendredi 28 août 2015

Durée totale : 73 h

Lieu de formation : Compagnie Emilie Valantin – Espace Aden – 15 Rue du Travail – 07400 LE TEIL

Nombre de stagiaires : Entre 10 et 12 stagiaires

Emploi du temps proposé

– tous les matins de 10h à 13h

– après les trois premiers jours, les après-midi seront partagés en demi-groupes, entre atelier et manipulation en deux sessions : 14h-16h et 16h-18h, avec petite pause et alternance des groupes (sauf samedi 22 août relâche, dimanche 24, jeudi 27 et vendredi 28 août – Voir détail du programme).

Remarque : Cet emploi du temps tient compte des temps de séchage ou polymérisation des matériaux utilisés et des temps moyens requis par un groupe de stagiaires adultes pour chaque technique.

 

Informations pédagogiques

Programme pédagogique

À l’atelier, nous limiterons cette année le travail à la réalisation précise d’un  personnage, en pratiquant les étapes suivantes :

– Sculpture rapide avec la méthode dite “par ajouts”, d’un visage en polystyrène extrudé. Les matériaux de surface : papiers, enduits. Recherches de patines “allégées”, les cires, la peinture prudente, etc.

– Modelage et moulage de mains selon le style et la taille de la marionnette (plastiline, puis moule en plâtre et tirages latex)

– Modelage et moulage de visages et de mains (glaise, puis silicone, ou latex, tirages matériaux divers…)

– Les yeux… suggestions diverses et créativité !

– Les mécanismes d’articulation de tête et leurs ergonomies respectives, selon le type de marionnette envisagée, mais appliquée pendant ce stage, à la marotte à tiges.

Remarque : On ne se lancera pas dans des constructions avec corps entier, que l’expérience nous amène à reporter pour un stage ultérieur et spécifique.

De même, on pourra utiliser les têtes et mains réalisées pour monter des marionnettes à gaines, mais exclusivement avec des stagiaires ayant une bonne connaissance préalable de la couture !

Sur le plateau, avec Jean Sclavis et Emilie Valantin

Des échauffements adaptés et spécifiques, puis des exercices de base de manipulation seront pratiqués en utilisant différentes sortes de manipulation avec les marionnettes hors répertoire des précédentes créations de la Compagnie, en attendant les créations personnelles du stage.

On découvrira une “grammaire de manipulation” réactualisée à l’expérience de 35 ans de spectacles et de formations.

Elle sera d’abord gestuelle : entrées, marches, regards, écoute, positions assise ou couchée, croisements entre personnages  etc., à l’occasion de mises en situation concrètes.

On abordera ensuite la grammaire de manipulation au service du texte.

Les scènes proposées permettent de conforter sa diction, ses phrasés, sa souplesse vocale en texte parlé ou chanté, puis d’entrer dans l’interprétation elle-même.

En adéquation avec le physique d’un personnage, on cherchera à alléger les compositions pourtant incontournables en théâtre de marionnette, au service de la crédibilité de la situation (on fera la guerre au ton “marionnette”, même sur le thème du “gentil”…).

La manipulation à plusieurs sera expérimentée pour permettre un travail de coordination, d’écoute, d’organisation corporelle au sein de décors parfois exigus, mais aussi la pratique soliste et ses risques !

Le va-et-vient entre l’atelier et le plateau permettra de tester les marionnettes en cours de réalisation, de voir comment elles prennent vie, de les rectifier si besoin.

 

Supports fournis aux stagiaires

Tout le matériel nécessaire à la réalisation des marionnettes, ainsi que les outils de fabrication seront fournis aux stagiaires.

Une liste de textes courts pour le travail d’interprétation sera proposé en amont du début du stage. Les stagiaires peuvent également proposer des textes en accord avec le thème proposé “du gentil au tragique”…

 

Formateurs

Emilie Valantin — Directrice artistique, marionnettiste, metteur en scène…
Jean Sclavis — Acteur-marionnettiste
François Morinière — Constructeur responsable de l’atelier

 

Inscription et renseignements

Lisanne LAGOURGUE
04 75 01 17 61
communication@cie-emilievalantin.fr

Programme

 

Accueil Formation Professionnelle La marionnette en détail